N'avez-vous jamais rêvé de conquérir des terres sauvages et de vous illustrer en combattant pour votre peuple ?

 

Partagez | .
 

 Histoire d'Amarys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hécate
avatar
ProfilMessages : 78
Circeryen/CirceryenneCirceryen/Circeryenne
MessageSujet: Histoire d'Amarys   Sam 24 Mar - 4:19

ÈRE DES GRANDS ROIS

Du temps des Grands Rois Gladéus, la bonne entente régnait sur Amarys sans que rien ne la menace. Hors, comme chacun sait, la paix n'est pas éternelle, et, arriva le moment ou les faux jumeaux d'Alexander Gladéus atteignirent la majorité. Il fallut décider qui, de sa fille ou de son fils, allait gouverner. C'était la première fois qu'un tel cas se produisait, et, jusque-là, le fils aîné avait toujours pris la succession. Hors, il se trouvait que la première-née était la fille. Alexander n'étant pas idiot, il comprit qu'annoncer cela dès à présent le mènerait à sa perte. Il fit donc rédiger un testament où il nomma Flavie comme héritière de nom et de trône et fit promettre à ses conseillers de le remettre à sa progéniture le jour de sa mort.

Tant que leur père était en vie, les jumeaux ne posèrent aucune question, se contentant de se préparer, chacun à leur façon, à la succession. Puis vint le jour fatidique où le Roi poussa son dernier soupir. Savoir que c'était sa sœur, Flavie, qui avait été nommée comme légitime héritière fit entrer Célestin dans une colère noire. Il disparut presque aussitôt, voyageant de villes en villes en clamant que le trône lui revenait. Il ne manquait pas d'arguments, allant de rabaisser sa jumelle devant ses sujets et promettre monts et merveilles à ceux qui le soutiendraient.

Les premiers mois furent agités de débats et de complots et, bientôt, la reine dut fuir la capitale, Ulvi, après avoir accusé plusieurs trahisons de son entourage pour s’installer dans le palais d’hiver à Bellom avec pour seuls proches les personnes en qui elle avait une entière confiance. Elle fut suivie par tous ceux qui approuvait le choix de l’ancien roi, par conviction ou respect des traditions, soixante pour-cent de la population du continent se regroupa donc au nord.

Malgré la légère infériorité numérique des troupes de son jumeau, Flavie Gladéus savait que ce dernier était bien trop rancunier pour simplement accepter de la laisser fuir et se barricader ainsi. Lui, voulait le pouvoir absolu, et il n’hésiterait pas pour cela à déclencher une guerre. Célestin lança les premières offensives le troisième mois succédant au couronnement de sa jumelle, un matin ensoleillé qui marquerait les esprits par sa violence.

GUERRE DE LÉGITIMITÉ [Grande guerre]

La première offensive donnée par les troupes de Célestin fut sanglante, on dénombra au moins six cents morts, ainsi que douze villages consumés par les flammes. Les fidèles pleurèrent leurs morts, puis, réclamèrent vengeances auprès de leur Reine. Ils ne pouvaient accepter de laisser ainsi s'effondrer des années de paix sans riposter. Un vote fut lancé, recueillit par de nombreux messagers, et le conseil de guerre se réunit. Les quatre conseillers de l'ancien règne aidèrent Flavie à se préparer au mieux, et après avoir reçu une réponse négative au traité de paix envoyé dans un vain effort à son jumeau, la Reine riposta.

Les forces des deux puissances étaient égales, et les combats perdurèrent, tandis que le peuple souffrait entre périodes de sacrifices, et de deuils, puis contre-attaques dévastatrices. Au huitième mois succédant au couronnement, une mage noir du nom de Mélusine se présenta au palais royal, demandant à s'entretenir avec Célestin. La seule chose qui sortit de cette entrevue fut la promesse que leur collaboration lui promettrait la victoire. Pour ça, il faudrait cependant accepter des sacrifices, mais les humains qui avaient prêtés allégeance à Célestin étaient trop avides de sang pour comprendre ce que cela signifiait. Des centaines de jeunes enfants furent jetés en pâture aux créatures ténébreuses qu’on nomma bientôt Zharks et dont seule la mage avait le contrôle.

Durant le neuvième mois naquit le premier Lunaris. Imparfaits et incontrôlables, ils furent produits en masse à partir de ce modèle et ses semblables dominèrent rapidement les combats par leurs capacités décuplées. Leur faible survivabilité ne convenait pas aux sacrifices nécessaires à leur création et les enfants furent délaissés pour être remplacés par de jeunes adultes sélectionnés pour leurs capacités physiques naturelles et leur combativité.

Flavie, consciente qu'elle ne pouvait gagner cette guerre sans posséder à son tour ces surhommes, fit mander Mélusine au palais d'hiver. Apprendre comment ces êtres étaient créés la rendit malade, et elle se refusa à obliger ses sujets à se sacrifier. C'est pourquoi seuls les volontaires furent acceptés dans l'immense bâtiment qui devait servir aux mutations. Les forces se rééquilibrèrent sur les champs de batailles, mais personne ne soupçonnait que celle qui leur offrait cette nouvelle puissance préparait dans l'ombre son sinistre dessein. À chaque Zhark libéré des profondeurs d'Umbra, Mélusine devenait plus forte, et la faille s'accroissait au fond du lac, chaque jour plus instable, sans que quiconque n'en ai la plus petite idée.

Lorsque vint la bataille qui devait décider de la victoire de l'un ou de l'autre, tant de Lunaris étaient nés qu'ils étaient devenus aussi courant que les Humains. La bataille fit rage dans la plaine, entre la forêt d'Emerald et l'immense lac. Célestin, obsédé par la nécessité d'asseoir sa légitimité au trône et désireux d'impressionner la mage pour obtenir d'avantage, peu importer le coût, s'empara du bâton de Mélusine durant un instant de battement. Il l'avait tant de fois observé réciter l’incantation pour ouvrir la faille d'où naissaient les Zharks qu'il n'eut aucun mal à la répéter. Simple Élu, il n’était pas prêt à l'explosion magique qui s'échappa de l'arme jusqu'à l'expulser vingt mètres plus loin.

Hors de contrôle, la faille invoquée s'ouvrit au milieu du lac, bien plus profondes que les précédentes, aspirant l'eau douce jusqu'à la dernière goutte, et d'effroyables cris bestiaux en sortirent bientôt, interpellant les combattants. Des zharks aussi monstrueux que puissants déferlèrent sur le continent, déchiquetant et dévorant tout ce qu'ils croisaient. Les êtres suffisamment rapides parvinrent à fuir vers les villes les plus proches, se précipitant à bords de navires afin de quitter au plus vite cette terre devenue hostile. Nul ne sut ce qu'était devenu Mélusine au milieu de cette fuite désorganisée où les trois quart de la population d'Amarys périt, mais chacun comprit, s'il ne le savait pas déjà, la façon dont les Lunaris avaient été créés.  

TEMPS DE SILENCE

Durant le treizième mois, les deux camps trouvèrent refuge sur des îles diamétralement opposées après avoir erré en mer. Flavie mis pied à terre sur Fahram, une île déserte, et nomma ainsi son nouvel Empire, tandis que Célestin envahissait Circerya, exterminant le peuple de pécheur qui y vivait paisiblement pour s'octroyer tout l'espace. Lorsque tous furent rassurés de voir les Zharks incapables de les rejoindre, la vie s'organisa. Il fallut explorer, découvrir les ressources disponibles, compter les survivants, et rationner le peu qu'ils trouvaient.

Quinze années s'écoulèrent. Ce fut une époque de famine et de misère marquée par l’humeur morose du peuple qui avait tout perdu. Tandis que Célestin gouvernait par la peur et l'oppression, Flavie avait développé un gouvernement sage et réfléchi. Bien sûr, tous deux avaient leurs qualités et leurs défauts. Mais lorsqu’il fallut envoyer des volontaires sur le continent parce que la place et les ressources commençaient à manquer, les deux dirigeant n'eurent aucun mal à trouver des courageux prêts à se sacrifier pour le bien de leurs pairs. La première expédition fut menée durant la quatorzième année succédant au couronnement de la Reine légitime, aujourd'hui Impératrice, Flavie, dans le but de conquérir le continent avant son frère, le Roi Illégitime, Célestin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Histoire d'Amarys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête d'Amarys :: Là où tout commence... :: Encyclopédie-