N'avez-vous jamais rêvé de conquérir des terres sauvages et de vous illustrer en combattant pour votre peuple ?

 

Partagez | .
 

 L'empire Fahram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hécate
avatar
ProfilMessages : 78
Circeryen/CirceryenneCirceryen/Circeryenne
MessageSujet: L'empire Fahram   Dim 18 Mar - 2:08

RAPPEL : Amarys est contrôlée par deux parents de la lignée Gladéus, Célestin et Flavie, qui se vouent une haine viscérale. Lors du repli vers les îles, le peuple a dû choisir son camp ou rester sur le continent à ses risques et périls. À présent qu'il a été prouvé que le continent était à nouveau viable, les expéditions pour conquérir cet espace redoublent. Mais pour chacun des Gladéus, il n'est pas question de laisser la moindre parcelle à l'autre.

POLITIQUE

Flavie Gladéus est l'actuelle Impératrice de Fahram. Malgré l'inexpérience qui lui ai reprochée, c'est une femme au fort caractère et à la détermination sans faille, tout comme son père. À l'inverse de son jumeau, elle a choisi de laisser plus de pouvoir et de liberté à son peuple et celui-ci le lui rend bien. Elle ne gouverne pas à proprement parler et n'intervient que lorsque cela est réellement nécessaire. Le pouvoir à été donné à un groupe de femme nommé les Matriarches, considérées comme ses suivantes et ses conseillères.

Apparaissant très peu en publique, Flavie ne s'entoure que de femmes depuis la trahison de son jumeau. Elle n'a cependant rien à reprocher aux hommes, et refuse simplement de leur faire confiance à nouveau. L'Impératrice a exigé que la nature luxuriante de Fahram soit conservée au maximum et respectée dans la vie de tous les jours. Elle souhaite également que les habitants vivent en harmonie sans se déchirer pour des querelles futiles. Tout cela, dans le but que lorsqu'ils rejoindront le continent, ils forment un peuple uni et paisible.

LES MATRIARCHES

Il s'agit d'un groupe d'une dizaine de femmes qui a le devoir de diriger l'île en ne négligent personne. Elles prennent les décisions en audiences privées avec l'Impératrice, ou sans elle, selon les questions à aborder. Toutes les femmes peuvent se porter volontaire pour les rejoindre, et nombreuses sont celles qui ne reste qu'un mois ou deux avant de céder à la pression qu'imposent pareilles responsabilités. Toutefois, ces dames accomplissent leur devoir sans jamais faillir, et même si elles ne gardent pas cette place, elles remercient l'Impératrice de leur avoir laissé cette chance. Les Matriarches sont respectées partout sur l'île et une personne voulant les contraindre ou leur porter atteinte se verrait fortement punie.

ECONOMIE

Les ressources de l'île sont échangées entres les différents habitants en fonction de la valeur qu'on leur attribue. Les artisans échangeront donc leur travail ou leurs services contres des vivres ou d'autres ouvrages. L’égoïsme et l'avarice sont mal perçues, ce qui explique sans doute pourquoi les Fahriens attribuent si peu d'attachement aux biens matériels. En revanche, les ressources ramenées du continent sont conservées par ceux qui les ont gagnés, sauf dans les cas particuliers.

EDUCATION

• Les enfants reçoivent l'enseignement de leurs parents dès leur plus jeune âge, c'est d'eux qu'ils apprendront tout ce qui est nécessaire à la vie sur le continent, mais également à lire et écrire.

• Des professeurs et maîtres d'armes sont disponibles pour apprendre aux enfants à se battre, se défendre, ainsi que des connaissances plus générales telles que les sciences, ou les mathématiques. Les leçons sont échangées contre des services ou des vivres.

LUNARIS

Sous le règne de l'Impératrice, les jeunes hommes et femmes vivant sur l'île ont le choix de devenir Lunaris, ou de rester humain sans que cela ne les prive de participer aux expéditions. Nul n'est forcé ou contraint, mais ceux qui choisissent de prendre le risque sont souvent admirés par leur entourage.

Il demeure quelques familles proche de l'Impératrice profondément contre les Lunaris et qui n'hésite pas à le faire savoir. Lorsqu'elles croisent l'un d'entre eux, elles le maudissent à voix basses et demandent à leurs enfants de ne pas s'en approcher parce qu'ils sont maudits et dangereux. Du fait de leur place dans la hiérarchie, personne n'ose les faire taire.

ELUS

Bien que les Elus soient admis sans réserve sur l'île, avec leur sceau divin, ils sont soumis à un contrat avec l'Impératrice leur demandant de ne accepter l'allégeance des Fahriens. S'ils venaient à manquer à cette promesse, ils seraient alors exécutés publiquement. Si l'Impératrice est généreuse et compréhensive, elle ne supporte pas d'être dupée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'empire Fahram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Empire ork de Charadon
» l'Empire Samsung
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» la remonte de la cavalerie sous l'empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La conquête d'Amarys :: Là où tout commence... :: Encyclopédie-